Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog kazar
  • : blog d'échanges et du partage du savoir et du savoir faire en histoire-géographie, entre professeurs,etudiants,chercheurs et toute personne qui s'interesse aux sciences humaines en général
  • Contact

Recherche

5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 01:45

1)   les européens dans l’histoire du monde

2)   l’invention de la citoyenneté dans  le monde antique.

3)   sociétés et cultures de l’Europe médiévale du XI au XIII s

4)   nouveaux horizons géographiques et culturels des européens à l’époque moderne.

5)   révolutions, libertés nations, à l’aube de l’époque contemporaine .

programme détaillé.

Thème introductif : les européens dans l’histoire du monde

1Q) La place des populations de l’Europe dans le peuplement de la terre

1.  Les populations de l’Europe dans les grandes phases de la croissance de la population mondiale et du peuplement de la terre de l’Antiquité jusqu’au XIX s.(approche cartographique)

2.  L’émigration ‘européens vers d’autres continents au cours du XIX s.( étude d’une émigration au choix).

Thème 2 :l’invention de la citoyenneté dans  le monde antique.

2Q) :citoyenneté et démocratie à Athènes ( la participation du citoyen aux institutions et à la vie de la cité) ;citoyenneté et empire à Rome (I et III s) ( l’extension de la citoyenneté à la Gaule romaine ; l’extension à l’ensemble de l’empire).

Thème 3 : sociétés et cultures de l’Europe médiévale du XI au XIII s

1Q) obligatoire ; la chrétienté médiévale ; la place fondamentale de la chrétienté dans l’Europe médiévale, à partir d’un élément du patrimoine religieux et  un exemple de la christianisation de l’Europe

1Q) au choix, entre : monde rural .  monde urbain.

Thème 4 : nouveaux horizons géographiques et culturels des européens à l’époque moderne.

1Q) obligatoire ; L’élargissement du monde XV /XVI s : les contacts des européens avec d’autres mondes et l’élargissement de leurs horizons géographiques ( de Constantinople à Istanbul).

1Q) au choix parmi les 2 suivantes : les hommes de la renaissance (XV et XVI) ;

l’essor d’un nouvel esprit scientifique et technique ( XV et XVIII)

thème 5 : révolutions, libertés nations, à l’aube de l’époque contemporaine .

2Q) obligatoires ; la révolution française : l’affirmation d’un nouvel univers politique.

Libertés et nations en France et en Europe dans la première moitié du XIX S.

25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 01:18

 

2de géographie                    groupe scolaire la résidence

Nourrir 9M d’hommes en 2050 ?

La terre peut-elle nourrir 9 milliards d’hbts à l’horizon 2050 ?

Terres cultivées ( terres arables  et cultures permanentes) 1535 MH ( 12% de la superficie des continents) dont 277 M irriguées qui fournissent 40% de la production agricole mondiale.

Les prairies :26% et les forëts 30% e la surface des continents.

 Entre 1968 et 1994 la surface agricole utile a augmenté de 9% dans le monde , la population mondiale de 58%

La population agricole mondiale ( 45% de la population active)= 1350M dont 30M dotés de la motomécanisation et 300 M pratiquant la culture attelée

La production mondiale de céréales 2270 Mt soit355g par hbt mais 50%  sont destinées à l’alimentation humaine, 44% à l’élevage et 6% aux autres usage ( 1% pour le biocarburant).

Production mondiale de la viande= 260 Mt soit 40 kg par hbt mais cette moyenne n’a aucun sens.

Echanges ; 8 à 9 % des échanges internationaux contre 30% en 1950 ; mais progresse 2X plus vite que la production et leur valeur a été multipliée par 15 depuis 1962

Cinq clés pour comprendre les problèmes et les enjeux

Les évolutions des systèmes agro-alimentaire et des régimes alimentaires.(manières dont nous mangeons)

Un système agro-alimentaire est la façon dont les hommes s’organisent et organisent l’éspace aux differentes échelles  afin de consommer et de produuire la nourriture.

L’évolution des régimes alimentaire :

En général moins de céréales et plus de viande dans les pays les plus dévelopés.

Différence aussi en terme de produits ; plus de produits transformés, certains soucis diététiques.

Des consommateurs de plus en plus exigents.

Des clivages partout liés à la richesse, mais persistance  de caractéristiques culturels et d’interdits.

 En outre , réduction de la part de l’alimentation avec l’augmentation des revenus (minimum 10 à 15%)

 L’expansion  d’une world food avec 5 best sellers : MCdo; Kebab;Pizza;cappuccino; Sushi.

L’évolution des régimes alimentaires: des mutations accentuées par des crises récentes qui mettent à mal le processus de transition alimentaire et sécurité alimentaire.

La transition alimentaire= 2stades

Amélioration des rations alimentaires grâce à une consommation accrue des céréales :recul de la sous nutrition.

Diversification du régime alimentaire par la croissance des produits animaux, fruits et légumes,graisses et sucre : recul de la malnutrition. Mais peut aussi aboutir à la suralimentation.

La sécurité alimentaire

Accès à tout moment pour chaque individu à une nourriture quantitativement et qualitativement suffisante pour mener une vie saine et active :

4 dimensions ; disponibilité ( production interieure, capacité d’importation de stockage et  aide alimentaire) accès ( dépend du pouvoir d’achat et d’infrastructures disponibles) et salubrité et qualité (hygiène, principalement accès à l’eau) ; dépasse la notion d’autosuffisance alimentaire et doit être distinguée de la seule sécurité sanitaire des aliments.

18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 14:16

Du développement au développement durable

A)   comment mesurer et évaluer le développement.

Les situations économiques sont aujourd’hui tellement diversifiées et complexes qu’on ne peut plus présenter le monde d’aujourd’hui  en deux blocs avec des frontières immuables, cette approche est obsolète . comment mesurer le développement ?

Indicateurs de richesse économique :

PIB global : valeur de la richesse annuelle produite dans un état

PIB par habitant :PIB global divisé par la population d’un espace donné 

PIB/ varie entre 80$ et 41210$  les pays occidentaux les plus industrialisés occupent les premiers rangs, les plus faibles sont africains, cependant des écarts et des exceptions sont à souligner.

Indicateurs de progrès social :

Santé :taux de mortalité infantile, espérance de vie..

Education : taux d’alphabétisation, de scolarisation des garçons et de filles

Conditions de vie : alimentation, accès  à l’eau à l’énergie, aux communications, conditions de logement.

I.D.H. une combinaison entre le PNB/hab, l’espérance de vie, le niveau d’éducation et d’autres variable socio-économiques lorsqu’elles sont disponibles. On constate des distorsions ; des pays ayant des revenus élevés  ont un développement social moyen.

 

Indicateurs de démocratie : il n’existe pas d’indicateur statistique mesurant le niveau de démocratie d’un pays. Mais le pluralisme politique  les atteintes aux droits de l’homme , la liberté de la presse peuvent être évalués

 

Des inégalités à l’échelle du monde.

On peut considérer le développement comme un « mieux être » pour les populations d’un pays. C’est un processus qui permet le progrès. Cette réalité ne se limite pas aux seules  critères économiques.

Les dynamiques de la population sont un autre indicateur et une autre approche pour appréhender le développement. à partir d’un constat du régime démographique des états      ( transition démographique, structure de la population…).

On pourrait multiplier les critères de développement pour arriver au même constat : on ne peut aujourd’hui, sur des variables statistiques, découper le monde entre un nord  et un sud.

11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 21:41

 

un constat : les inégalités à différentes échelles  et les déséquilibres du développement

une prospective : la situation démographique actuelle (grandes caractéristiques, poids des villes, projections) et la projection  en 2050 (quels besoins élémentaires )

 

les enjeux du développement durable

 

le concept de développement durable soulève des réactions contradictoires

La problématique du développement durable, articulée autour du triptyque de la durabilité écologique, de la viabilité économique et de l’équité sociale, nous invite au contraire à repenser le rapport des sociétés à l’environnement »

Ce concept fut initié par le "rapport Brundtland" (1987), qui en donne la définition suivante : « mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ».
La notion "développement durable" fut popularisée et  médiatisée à partir du "Sommet de la Terre" (Conférence mondiale des Nations Unies sur l’environnement) de Rio en juin 1992. C’est de cette conférence qu’est né l’Agenda 21, programme d’actions pour le XXIe siècle orienté vers le développement durable, qui fût adopté par les pays signataires de la Déclaration de Rio de Janeiro. Il formule des recommandations aux collectivités locales sur la façon d’atteindre les objectifs du développement durable.
Ainsi, le développement durable s'appuie sur les trois "piliers"link que sont les préoccupations économique, sociale et environnementale. L’économie est le moteur du développement durable car elle permet l’amélioration des conditions sociales, en prenant en compte les contraintes que pose la préservation de l’environnement.
Le développement durable comporte des problématiques locales et globales, qui pourront être résolues en repensant le développement globalement, tout en agissant localement.